Biloxi 48
Distribution

Avec  Jean-Claude Derudder, Pietro Pizzuti, Tshilombo Imhotep, Colette Emmanuelle, Ana Rodriguez et Maximilien Herry
Mise en scène, scénographie et bande son  Christine Delmotte
Eclairages et scénographie  Nathalie Borlée

Costumes  Cathy Peraux

Caméra  Anne Closset

Réalisation bande son  Laurent Beumier

Régie son et lumière  Soufian El Moussaoui

Régie plateau  Maximilien Westerlinck

Assistanat général  Sabrina Nicolucci

Dates de création
Du 12 novembre au 18 décembre 2004
Théâtre de la place des Martyrs
La Damnation de Freud

1919.
Sigmund Freud rencontre un tirailleur sénégalais.
Que vont-ils se dire ?
Commence alors une incroyable aventure thérapeutique, culturelle et scientifique où tout l’avenir de la psychanalyse se serait joué…

« Quand on pense à l’intérêt scientifique que présente un tel cas… On pourrait étudier son psychisme, vérifier si la technique psychanalytique marche dans son cas… Une névrose traumatique chez un primitif… Est-ce seulement possible ?»

1969.
Cette histoire fascinante est mise en lumière par un chercheur béninois, petit-fils du tirailleur, qui fait des recherches aux Archives Freud à Washington.

Ecrit avec beaucoup d’humour et un grand sens du suspens, l’originalité et la provocation du propos nous tiennent en haleine jusqu’au bout.
Un texte de théâtre qui rend au débat scientifique son évidence humaine.

A partir de différents spectacles présentés par la Compagnie Biloxi 48, un chemin se crée vers la découverte de différentes réalités : par exemple, la science quantique, explorée avec le texte de Paul Pourveur, nous a donné une certaine approche contemporaine de ce phénomène.
« L’ici et maintenant est la seule réalité existante. Et encore. L’ici et maintenant, c’est plusieurs réalités coexistantes en fait. Cela dépend du point de vue bien sûr. » Aurore Boréale, Paul Pourveur.

« La damnation de Freud », en nous révélant cette confrontation entre un monde à univers unique et un monde à univers multiples, nous raconte l’approche de différentes réalités d’une autre manière.

Quand on est intéressé, comme je le suis depuis de nombreuses années, par les différentes cultures mondiales, on ne peut être que fasciné par la pièce d’Isabelle Stengers, Tobie Nathan et Lucien Hounkpatin.
« La damnation de Freud » est une pièce de théâtre sur un sujet historique écrite par des praticiens contemporains autour d’une problématique toujours polémique aujourd’hui.
Et pour tous ceux qui sont attentifs à l’aventure des sciences humaines du vingtième siècle, la psychanalyse et l’ethnopsychiatrie les intriguent, de quelques manières que ce soit.

La réalisation de ce spectacle se veut respectueuse de l’état d’esprit qui se dégage de la pièce mais nous ne proposerons pas une reconstitution historique en costumes d’époque.
Nous voulons nous mettre en état de recherche par rapport à cet événement proposé : la rencontre entre Sigmund Freud et un guérisseur Yoruba.
Nous partagerons avec les spectateurs la multitude des documents trouvés à cet effet : photos, films d’époque, textes… nombreuses statuettes de Freud, dessins de Freud, photos du Bénin de l’époque et ses pratiques divinatoires, musiques de cérémonie… coupage, collage… Le choix est large et passionnant.

 

Christine Delmotte, metteuse en scène

Production

Une coproduction de la Compagnie Biloxi 48
Avec l’aide du Ministère de la Communauté française, direction générale de la Culture – Service du théâtre et de la Cocof Avec la participation du Collectif Théâtre