Biloxi 48
Distribution

D'Eugène Ionesco

Avec : Pietro Pizzuti, Valérie Bauchau, Catherine Decrolier, Anaïs Tossings, Fabian Finkels, Flora Thomas

Mise en scène et scénographie : Christine Delmotte

Direction technique et éclairage : Nathalie Borlée

Vidéo : Caroline Cereghetti

Collaboration scénographique : Noémie Vanheste

Assistanat à la mise en scène : Anna Giolo

Régie : Clément Papin

Régie plateau : Nicolas Marty

Production & administration : Charlotte Dumont

Dates de création
Du 24 avril au 25 mai 2014
Au Théâtre de la place des Martyrs
Dates de tournées
Les 14, 15 et 16 octobre 2015 à 20h30 et le 16 octobre 2015 à 10h30 (scolaire)
Au Centre Culturel de Mouscron
Le 19 octobre 2015 à 13h30 (scolaire) et le 20 octobre à 20h30
A La Maison de la Culture d'Arlon
Le 21 octobre 2015 à 20h30 et le 22 octobre 2015 à 13h15 (scolaire)
Au Centre Culturel de Huy
Le 27 octobre 2015 à 20h
Au Centre Culturel de Dinant
Le 28 octobre 2015 à 20h
Au Wolubilis
Le 30 octobre 2015 à 20h15
Au Centre Culturel de Spa
Le Roi se meurt

Le Roi Bérenger se meurt. Il refuse d'accepter sa fin imminente, niant la fatalité pour finalement s'y résoudre, apprenant à se délester de ses illusions.

Une expérience intime et douloureuse, drôle, sublime, profondément humaine. Ionesco nous fait rire de nous-mêmes, de nos angoisses voire de nos terreurs : un chef-d'oeuvre !
Un spectacle pour apprivoiser le sentiment de l'absurdité de la mort.
 

« Je préfère à l'expression absurde celle d'insolite. »

Ionesco a écrit cette pièce pour apprivoiser la mort, comme ce roi Bérenger qui refuse d'abord d'accepter sa fin imminente, niant la fatalité pour finalement s'y résoudre, apprenant à se délester de ses illusions. Ionesco décrit une expérience intime et douloureuse : son agonie à la suite d'une longue maladie, à 53 ans. Ecrite dans l'urgence en une dizaine de jours, la pièce a eu sur lui un effet thérapeutique.

Drôle, sublime, profondément humain, cet inclassable chef-doeuvre illumine tout le théâtre d'Ionesco par son étrange onirisme qui réussit à transmettre le choc intolérable de l'annonce d'une mort prochaine. Un texte aux résonances universelles.

Le Roi se meurt nous propulse face à nos angoisses de mort. Dans la démarche de la Compagnie Biloxi 48, cette pièce de théâtre est une évidence. J'ai été très touchée à la lecture de retrouver des pensées de philosophie orientale. Cette démarche spirituelle est essentielle pour notre travail.

 

 

Christine Delmotte, metteuse en scène
Production

Une production de la compagnie Biloxi 48
Avec l’aide de la Commission Communautaire française et de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Ministère de la communauté française, Direction générale de la Culture – Service Théâtre.
Avec la participation du Centre des Arts scéniques.