Biloxi 48
Distribution

Adaptation Christine Delmotte et Paul Emond d’après le roman de Thich Nhat Hanh

Avec Olivier Coyette, Jaoued Deggouj, Emmanuel Dekoninck, Christophe Destexhe, Janine Godinas, Bach-Lan Le-Ba-Thi, Myriam Szabo, Alexandre Trocki

Mise en scène  Christine Delmotte
Scénographie et costumes  Catherine Somers

Eclairages  Nathalie Borlée

Création Son  Lorenzo Chiandotto

Vidéo  Catherine Menoury

Réalisation costumes  Sylvie Thevenard

Réalisation statuette bouddha et masque  Zaza Make-up

Régie Lumières  Nicola Pavoni

Régie Son  Lorenzo Chiandotto

Assistanat mise en scène  Elisabeth Lenoir

Assistanat général  Gabrielle Dailly

Dates de création
Du 18 avril au 31 mai 2008
Théâtre de la place des Martyrs
Sur les traces de Siddharta

Le récit envoûtant de Thich Nhat Hanh nous raconte la vie et les enseignements de Bouddha. Avec cette fable fondatrice qui réunit spiritualité, danse et musique, nous souhaitons partager avec vous ce magnifique art de vivre et ces images de l’Inde d’hier et d’aujourd’hui. Dans une adaptation théâtrale pour 9 acteurs, nous voulons avec simplicité vous restituer la beauté de cette sagesse ancestrale : « La tranquillité absolue est l’instant présent. Bien qu’il soit maintenant, il n’a pas de limite, et en cela est la joie éternelle ».

L’Eveillé est pareil à un nuage flottant dans le ciel, installé en permanence dansle moment présent et la sérénité.

 

Le Bouddhisme, cette philosophie proposée par Siddharta Gautama il y a 2500 ans, est en plein essor en Occident.
Avec cette adaptation théâtrale du livre de Thich Nhat Hanh, nous voulons avec simplicité vous restituer toute la beauté de cette sagesse ancestrale, nous souhaitons partager avec vous cet art de vivre.

L’envie de parler du bouddhisme dans un spectacle est présente depuis longtemps dans le parcours de la Compagnie Biloxi 48. Différents spectacles ont été des préliminaires à celui-ci : Kiki l'Indien de Jouanneau, Nathan le Sage de Lessing, le Sourire de Sagamore de S. Cotton. Tous ces spectacles à leur manière désiraient partager avec le public une quête de philosophie spirituelle.
Quand j’ai eu entre les mains, grâce à une amie, ce magnifique livre « Sur les traces de Siddharta », c’est devenu une évidence. Le voilà le livre que je cherchais depuis des années !

Utilisant des sources palies, sanscrites et chinoises inédites, Thich Nhat Hanh, en érudit et maître spirituel, nous raconte la vie et les enseignements de Bouddha dans toute leur humanité. Mêlant les principaux soutras au récit des évènements, il nous livre une merveilleuse biographie, débarrassée des ornements de la légende.

Trois années de réflexion ont été nécessaires après cette première lecture pour mener à bien ce spectacle. D’abord j’ai pris le temps de comprendre profondément ce qui était enseigné, puis j’ai approché petit à petit la manière dont je voulais le mettre en scène, puis le long travail d’écriture a débuté.
L’adaptation que nous avons coécrite, Paul Emond et moi-même, donne la plupart des pistes pour la réalisation : envie de théâtre frontal avec micros, de choralité, d’une installation scénographique propice à différentes théâtralités qui se confrontent ici et maintenant… Vous rencontrerez ainsi la plupart des personnes qui ont joué un rôle déterminant dans la vie du Bouddha : le roi Suddhodana, la reine Gotami, Yasodhara, Maître Alara Kalama, Sariputta, Ananda, Devadatta, Angulimala, le roi Bimbisara…et beaucoup d’autres.
Pendant le spectacle, nous projetterons certaines images : pour retrouver la pauvreté terrible de certains quartiers d’intouchables, ce qui a tant fait souffrir Yasodhara ; pour retrouver ce grand arbre de la Bodhi sous lequel Siddharta a connu l’Illumination de l’Eveil ; pour retrouver la Forêt de Bambous que le roi Bimbisara a offerte à la Sangha ; pour retrouver une foule de bhikkhus et bhikkhunis en méditation avec leurs tissus orange, sobres et magnifiques ; pour retrouver ces personnes des petits villages du nord de l’Inde qui font l’aumône aux bhikkhus ; pour retrouver le Gange à Bénarès ; pour retrouver le Pic de Vautour où le Bouddha a si souvent médité…

« La tranquillité absolue est l’instant présent. Bien qu’il soit maintenant, il n’a pas de limite, et en cela est la joie éternelle.»

 

Christine Delmotte, metteuse en scène

Production

Une création de la compagnie Biloxi 48 en coproduction avec Théâtre en Liberté

Avec l’aide du Ministère de la communauté française, Direction générale de la Culture – Service Théâtre