Biloxi 48
Distribution

De Lessing

Adaptation Gaston Compère
Avec  Daniel Hanssens, Alice Moons, Isabelle De Hertogh, Christophe Destexhe, Soufian El Boubsi, Bach Lan Le-Ba-Thi, Laurent Tisseyre, Youssef Khattabi, Julien De Visscher.
Mise en scène et scénographie Christine Delmotte
Eclairages et scénographie  Nathalie Borlée 

Costumes  Cathy Peraux 

Aide à la réalisation costumes et habillage  Dafni Stamatopoulos 

Recherche musicale et sonore  Pascale Seys 

Ingénieur du son Katia Madaule 

Construction décor  Julien De Visscher, Aurélie Deloche, Pierre Jardon, Stéphane Ledune 

Peinture décor  Hélène Kufferath 

Régie son-lumières  Nicola Pavoni 

Régie plateau  Julien De Visscher

Administration et production  Gabrielle Dailly 

Stagiaire mise en scène et production  Amandine Depoorter 

Stagiaire communication  Sarah Vanderstraeten
 

Dates de création
Du 24 février au 03 avril 2010
Théâtre de la place des Martyrs
Dates de tournées
En 1994 et 1995
Belgique Francophone
En 1997
Théâtre d'Alba La Romaine
Nathan Le Sage

A travers l'histoire de Nathan le Sage, Gotthold Ephraïm Lessing, grande figure de la littérature allemande classique, imagine une fable philosophique où les trois religions révélées peuvent se réconcilier en un dialogue fraternel. A son époque, au XVIIIe siècle, on pourfendait les juifs, on vomissait les musulmans, on se crachait à la figure entre chrétiens. Nous voici transportés, par la magie du théâtre, au XIIe siècle, à Jérusalem, sur cette terre d'Orient mythique où les civilisations se croisent et se fécondent depuis des millénaires…
Ce spectacle propose un mélange de jubilation et de réflexion : c'est avec ces ingrédients que se mêlent fête et politique.

J’ai mis en scène ce texte une première fois il y a quinze ans au théâtre de la Place à Liège, au Botanique à Bruxelles, en Wallonie et en France. Le mot « dieu » me paraissant étrange à l’époque, ma démarche était principalement sociologique.
Ma compréhension de la spiritualité a beaucoup évolué depuis. Cette fois, la philosophie du propos sera au cœur de notre travail. Ce mot « dieu » émeut ou révulse, inquiète ou agace, apaise ou surprend… Personne n’est indifférent à ce mot, quelle que soit son appartenance. Chaque protagoniste de la pièce en a d’ailleurs sa vision personnelle.
« Dieu » est dans toutes les bouches à chaque moment…La réponse donnée par Nathan à Saladin via la parabole des trois anneaux ne vieillit pas et garde toute son acuité et son mystère. Les résonances actuelles sont nombreuses dans toutes les parties du monde et pour toutes les obédiences. Cette histoire continue de me toucher quinze années plus tard, avec un retentissement inattendu…

 

Christine Delmotte, metteuse en scène

Production

Une production de la Compagnie Biloxi 48 en coproduction avec Théâtre en Liberté

Avec l’aide du Ministère de la communauté française, Direction générale de la Culture – Service Théâtre