Biloxi 48
Distribution

De Susann Heenen-Wolff

Avec Quentin Minon, Mathilde Rault, Fabrice Rodriguez et Stéphanie Van Vyve

Mise en scène et scénographie Christine Delmotte

Images Caroline Cereghetti

Assistanat à la mise en scène, presse & diffusion Anna Giolo

Régie Bruno Smit

Production & administration  Charlotte Dumont

Dates de création
Du 25/09 au 26/10/2013
Théâtre des Martyrs
Dates de tournées
Le 06 décembre 2013
Maison de la Culture de Famenne Ardenne
Le 04 février 2014
Festival Propulse
Le 08 février 2014
ULB
Le 28 avril 2014
Lever du Rideau de Louvain La Neuve
Le 26 février 2015
Maison culturelle d'Ath
Les 27 et 28 février 2015
Théâtre du Moulin Saint Denis
Je mens, tu mens !

Une soirée chez un couple de la presque quarantaine : ils jouent au bridge avec un couple d'amis, puis la soirée avançant, à des jeux plus dangereux... Ainsi, entre deux bons vins, ils parlent de tout et de rien : des premiers amours, des aléas de l'orgasme féminin, des avancées de la psychanalise, des mensonges autour de la sexualité...

Avec un humour anglo-saxon, la soi-disant "libération" sexuelle est ironiquement mise en cause.

« Depuis longtemps, on parle dans les revues conçues pour femmes de leurs difficultés spécifiques à atteindre l'orgasme par la seule pénétration. (…) Mais on a beau expliquer les raisons de ce "trouble", on a beau proposer  des "traitements" pour y remédier (cure psychanalytique, thérapie, sexologique, thérapies d'inspiration féministe) il semble que cette difficulté reste bien présente et soit plutôt structurelle: il ne s'agit donc pas d'un "trouble" qui relève d'une histoire individuelle, mais qui se niche dans la nature même de la sexualité de la femme.(…)

Voilà donc une bonne raison de décrire avec tendresse et humour cette situation: la femme qui se croit fautive, démunie, "nulle", l'homme qui  craint que ce soit sa "faute". Non seulement la spectatrice se sentira moins seule, mais les hommes aussi pourraient bien en profiter. (…)

En tant que psychanalyste clinicienne je suis convaincue que la parole par rapport à la sexualité n’est pas libérée du tout. Au contraire, la performance sexuelle est devenue une exigence qui inhibe l'expression de tout ce qui est conflictuel dans la sexualité humaine. »

 

Extrait d'un entretien - Susann Heenen-Wolff

Production

Une production de la compagnie Biloxi 48
Avec l’aide de la Commission Communautaire française et de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Ministère de la communauté française, Direction générale de la Culture – Service Théâtre.